Neuralink: Elon Musk présente ses avancées sur ’Interface Cerveau-Machine

Guy Bisuku

Guy Bisuku

C’est en Septembre 2018, dans une épisode  du podcast de Joe Rogan, que j’ai appris pour la première fois l’existence de Neuralink. Dans cet entretien de plus de 2h30m, Elon Musk a parlé brièvement de Neuralink et de son projet de créer une interface qui fera le pont entre notre cerveau et les machines.

Ce mardi 16 Juillet 2019, Elon Musk a présenté pour la première fois, avec ample détails  le produit sur lequel lui et son équipe sont en train de travailler dans Neuralink. Le produit est une puce électronique qui joue le rôle de BMI, Brain-Machine Interface (Interface Cerveau-Machine, littéralement) appelle N1. Le but de cet événement était de présenter les avancements accomplis et aussi d’appeler tous les experts dans le domaines de la neurologie de se joindre à l’équipe.

Le N1 est une puce qui se connecte au cerveau grâce à des électrodes sous forme de fils infiniment petits qui vont se placer entre les neurones afin de lire et écrire des informations directement dans les neurones. Le N1 à 1024 électrodes qui s’implante dans différentes zones du cerveau qui assurent plusieurs fonctionnalités.

 

La puce est insérée dans le cerveau grâce à un robot spécialisé qui insère chaque fil un a un en évitant les veines et en le plaçant dans la zone proche des neurones afin d’émettre des impulsions électriques vers les neurone et aussi recevoir les impulsions émises par les neurones. Ces pulsions sont interprétées et transformées en information.

Tout comme avec l’ordinateur et l’internet, les applications ou les usages de cette petite puce seront très variés, mais peuvent se résumer en deux grandes catégories:

 

  1. Sur le plan médical: Aider les personnes vivant avec une incapacité ou une inhabilité cérébrale:

Il n’est pas nouveau que dans le domaine médicale les personne vivant avec la maladie de parkinson par exemple sont sujet a des stimulation cérébrale en vue de retrouver et raviver leurs mémoires, mais à cette étapes l’équipement qu’on les implanté contiennent jusqu’à 10 électrodes seulement.

Les implants cochléaires par exemple permettre à des sourds de recevoir des signaux venant d’un équipement externe directement dans la partie cochléaire interne leur permettant d’entendre clairement et de ne pas souffrir de leur handicap.

Le N1 permettra aux personnes frappées d’une certaine incapacité cérébrale de recouvrir leurs capacités grâce a la technologie. Presque tous les sens humains (ouïe, vue, toucher, odorats…) seront ainsi capable d’être reproduits par des moyens artificiels.

  1. Sur le plan de communication.

En matière de communication, Le cerveau humain tel qu’on le connait a connu plusieurs avancées depuis des milliards d’années. Ca nous a pris du temps avant de commencer créer un langage nous permettant de communiquer clairement et échanger des idées, inventer l’écriture afin de garder les pensées ou les envoyer à des personnes lointaines, l’imprimerie, le télégraphe, la radio, la télévision, l’internet, bref, nous avons appris a utiliser différents moyens et techniques pour étendre nos sens naturels et mieux communiquer avec ceux proches ou éloignés en temps et en espace.

 

Et aujourd’hui dans l’ère de l’internet et de base de connaissance, les seuls interfaces avec lesquels nous interagissons avec les technologies sont nos doigts et nos yeux, qui sont très lents. Neuralink a les ambitions de croître la bande passante être notre cerveau et les machines ou l’internet.

Imaginez un futur ou vous n’avez pas besoin de saisir un mot clé sur YouTube pour le rechercher, mais juste y penser et avoir les résultats instantanément dans votre cerveau.

Que pensez-vous de cette technologie et comment cette technologie va-t elle changer notre futur?

Share this article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on print
Share on email